Vous avez dit Francis Hennevé?

Qui est Francis Hennevé ? Inconnu au bataillon des auteurs. Inconnu de beaucoup de son entourage. Car Francis Hennevé est un solitaire. Un type qui aime préparer sa soupe en dehors des chemins battus, qui préfère garder l’anonymat de crainte que les fumets qui s’échappent de son potage attirent les loups et les rapaces. Vous me direz que les loups et les rapaces ne consomment pas de soupe ? Certes. Mais, ils sont capables de tout faire pour  en dégouter les autres. Et ça, je ne le veux pas. 

Qui a dit que pour vivre heureux, vivons couchés ou cachés ? J’ai choisi caché. Et ça a toujours payé. J’ai toujours su garder mon autonomie, mon indépendance de pensée et d’action. Croyez-moi, c’est là que réside le principal facteur d’estime de soi. Et sans estime de soi, point de créativité. Et sans créativité, point de romans.

C’est comme ça qu’est né Boldère, le flic tout à l’inverse de son créateur. Peu cultivé (je parle bien sûr de Boldère), un peu fainéant, opportuniste, mais bon bougre. Bon flic s’il en est.  Accompagné d’une SDF rugueuse (je déteste les femmes lisses et j’avoue avoir cédé à mon envie de créer un personnage fortement atypique). Avec ces deux là et l’immensité de Paris, il ne restait plus qu’à leur trouver des enquêtes tordues à mener, pour espérer caresser la gent humaine à rebrousse-poil et d’autres (les très gentils) dans le bon sens.

 

Cher lecteur (trice), à toi de jouer.